L’année 2015 s’achève et aujourd’hui plus que jamais, nous devons soutenir Israël et renforcer notre lien qui nous unit à lui !

Dans la tourmente actuelle, Israël doit faire face à des besoins sécuritaires grandissants. Ce sont des impératifs prioritaires qui se font au détriment d’autres secteurs, comme le social ou l’éducation. Au travers du Keren Hayessod, vous avez la possibilité d’aider l’Etat d’Israël en contribuant à réduire la fracture sociale en agissant auprès de milliers, d’enfants, de jeunes, de personnes âgées ou de nouveaux immigrants en grande difficulté…

Vous pouvez aussi répondre aux urgences du moment, en soutenant les victimes de la terreur, à travers le Fonds d’aide aux victimes du terrorisme.

Vous pouvez enfin agir pour vos enfants, pour qu’ils n’oublient jamais Israël, grâce à des programmes éducatifs comme Massa, Taglit ou Bac bleu blanc.

Les causes sont nombreuses mais votre générosité nous permet chaque jour de soutenir un plus grand nombre !

Faire un don

Nos bénéficiaires vous disent merci, découvrez chaque semaine leurs histoires :

Haïm, 15 ans, bénéficiaire du programme Avenir des jeunes :

donner à Israel

Programme Avenir des jeunes – Photo d’illustration

Le programme Avenir des Jeunes du Keren Hayessod offre un suivi personnalisé à des enfants défavorisés. Des tuteurs formés s’occupent d’eux travaillant avec leur famille et les structures locales.

Haïm était un jeune homme très renfermé sur lui-même… A la maison les problèmes se multiplent : une mère malade, un père sans emploi. Après plusieurs mois de prise en charge personnalisée par un tuteur, il réussit à s’ouvrir aux autres et trouve de nouveaux centres d’intérêt. Aujourd’hui, Haïm prend des cours de musique et a confiance en son avenir !

Faire un don

Laura, ancienne participante à Massa, aujourd’hui journaliste à I24 News :

LD

Massa

Par le biais du programme Massa, le Keren Hayessod permet à des centaines de jeunes, chaque année, de renforcer leur lien avec Israël en effectuant un séjour éducatif de longue durée dans le pays.

Désireuse de faire un stage en Israël, Laura s’est tournée vers Massa qui lui a permis de trouver un stage de qualité, un logement et de découvrir Israël au travers de séminaires et d’excursions. A la fin de son stage, elle a décidé de faire son alyah et là encore Massa l’a aidée à valider son diplôme français et lui a permis de trouver un poste en tant que journaliste à I24 News.

Faire un don

Samy allume les bougies de Hanoucca au sein du village de Ramat Hadassah :

Village de jeunes

Village de jeunes

Les villages éducatifs accompagnent des enfants en situation à risque. Des équipes pédagogiques et d’encadrement leur permettent de recevoir, au sein d’un cadre résidentiel structurant, l’attention et les soins dont ils ont besoin pour dépasser leurs souffrances et s’épanouir.

En plus de problèmes personnels et familiaux, Samy était en échec scolaire lorsqu’il a intégré le village éducatif de Ramat Hadassah. Suivi et encadré par une équipe de professionnels (professeurs, médecins, psychologues…), Il s’est vite intégré à la vie du village et a montré un réel intérêt pour la peinture et le dessin. Aujourd’hui, 1er jour de Hanouka, Samy allume les bougies de l’espérance entouré de ses amis et de sa famille.

Faire un don

Dr Avi Yitshak : immigrant en 1991, aujourd’hui chirurgien à Beer Sheva :

Avi-NBcarré

Dr Avi Yitshak, immigrant éthiopien

Les immigrants d’origine éthiopienne rencontrent de grandes difficultés à s’adapter à la société israélienne. Les centres d’intégration servent de centres d’accueil et leur fournissent les outils nécessaires à leur indépendance : nourriture, vêtements, meubles, soins médicaux mais aussi cours d’hébreu intensifs, suivi scolaire…

Originaire d’Ethiopie, le Dr Avi Yitsakh a fait son alyah en 1991. Il a vécu dans les centres d’intégration du Keren Hayessod à Kfar Saba puis à Jérusalem. Il y a appris l’hébreu et grâce aux donateurs du Keren Hayessod, il a pu entreprendre des études en médecine. En 1999, il est devenu le 1er médecin israélien d’origine éthiopienne !
Il est aujourd’hui chirurgien à l’hôpital Soroka de Beer Sheva et participe activement à des missions de catastrophes humanitaires dans le monde.

Faire un don

Tatiana, rescapée de la Shoah, résidente à Amigour :

Amigour

Tatiana, résidente à Amigour

En Israël, 23% des personnes âgées vivent en-dessous du seuil de pauvreté. Les maisons Amigour sont là pour assurer aux Israéliens une fin de vie digne au sein d’institutions sécurisées et encadrées par des professionnels.

Tatiana, 81 ans est originaire d’Ukraine où elle a connu les horreurs de la guerre. Partie vivre en Israël en 1980, elle réside aujourd’hui dans une résidence Amigour qui lui assure un logement aux normes ainsi que de nombreuses activités sociales et culturelles.

Faire un don

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*