En temps de guerre, le Keren Hayessod réagit en urgence pour venir en aide à la population israélienne.

Dès le lancement de l’opération « Bordure protectrice » en juillet 2014, quand les roquettes de gaza se sont abattues sur l’ensemble du pays et plus spécifiquement dans le Sud d’Israël, le Keren Hayessod a lancé une campagne de solidarité pour apporter une aide d’urgence aux habitants du Sud. Celle-ci a été mise en place en coordination avec l’Etat, les collectivités locales et « l’Autorité d’urgence nationale ».

Fourniture d’abris mobiles et rénovations d’abris publics

Dès l’instant où une roquette est tirée depuis la bande de Gaza, les habitants du Sud ont entre 15 secondes et une minute pour atteindre un abri. De nombreux bâtiments n’étant pas équipés d’abris anti-aérien, les habitants étaient contraints de trouver refuge dans les abris anti-aériens publics mobiles. Facile d’accès, ces abris mobiles (Migouniot), disposés de manière stratégique, permettent de se mettre à l’abri des roquettes et de ce fait ont permis de sauver de nombreuses vies humaines.

Les donateurs du Keren Hayessod ont répondu à cet appel dans un impressionnant élan de générosité, ce qui a permis, de construire plus de 240 abris anti-aériens mobiles.

migunit

Activités pour les enfants

Pendant l’opération « Bordure protectrice », les habitants du Sud ont dû affronter des sirènes d’alertes incessantes. Les enfants de la région avaient besoin de s’amuser, de jouer et de sortir comme n’importe quel enfant de leur âge, en cette période estivale. Le Keren Hayesod a répondu à ce besoin et a financé des activités telles que des excursions d’une journée à Jérusalem, des visites dans des parcs d’attractions, ainsi que d’autres activités passionnantes.

65 000 enfants du sud ont pris part à diverses activités. 300 enfants souffrant du syndrome de stress post-traumatique ont participé à une excursion d’une journée ; 100 enfants souffrant de handicaps sévères sont partis 3 jours en vacances avec leurs familles, accompagnés par des professionnels d’AKIM ; 100 enfants du projet Net@ ont participé à un programme divertissant d’une journée et à un camp d’été éducatif ; 350 enfants de l’hôpital Soroka et des membres du personnel ont pris part à un programme d’une journée dans un parc et au Musée des Sciences Karaso de Beersheva.

Faire un don

En résumé :

  • 240 abris mobiles ont été construits
  • Le coût d’un abri mobile est de 12 000 euros.
  • 52 000 enfants résident dans les zones comprises entre 0 et 40 kilomètres de la bande de gaza.
  • Le coût d’une journée de détente est de 50 euros par enfant.

Faire un don