La jeune génération en panne d’intégration

Aujourd’hui, 120 000 Juifs éthiopiens vivent en Israël. La moitié a moins de 18 ans. Si un tiers d’entre eux sont nés dans le pays, les difficultés affrontées par leurs parents pour s’adapter à la société israélienne continuent d’avoir un impact négatif sur la jeune génération. De fait, malgré l’aide du gouvernement, du Keren Hayessod et de l’Agence juive, la plupart des membres de la communauté éthiopienne vivent sous le seuil de pauvreté, dans des quartiers défavorisés et leurs enfants souffrent d’un sérieux retard scolaire et culturel. Des disparités qui se traduisent par un taux très élevé de décrochage scolaire et de délinquance juvénile. Le programme national éthiopien propose l’assistance scolaire et sociale nécessaire pour réduire les écarts entre eux et les autres israéliens.

ethiopiens

Combler les retards

Le programme est composé de quatre heures d’activités hebdomadaires, comprenant un suivi par petits groupes en anglais et en maths. Des ateliers de responsabilisation et des cours d’enrichissement permettent aux collégiens et lycéens en difficulté d’accéder à une égalité de chances. Mais le programme n’est pas que soutien scolaire et culturel. Des centres d’activités ouverts après les heures de classe offrent une vaste gamme d’activités extrascolaires et un soutien affectif.

Accéder à l’enseignement supérieur

Ce projet pluriannuel conduit la jeunesse éthiopienne à envisager un avenir professionnel ambitieux. Dans ce but, des groupes d’étude marathon préparent les lycéens aux examens d’entrée dans les établissements d’enseignement supérieur. Une évaluation professionnelle, ainsi que les milliers de jeunes d’origine éthiopienne étudiant dans des institutions de renom et les centaines d’officiers dans les rangs de Tsahal, témoignent du succès de ce programme.

Faire un don

En résumé :

  • Les centres représentent un “premier foyer” protégé durant la difficile période de transition qui suit leur arrivée dans le pays. Ces centres fournissent aux nouveaux venus les outils dont ils ont besoin pour acquérir leur indépendance et s’acclimater à leur nouvelle vie en Israël.
  • Durant la 1ère année, ils reçoivent nourriture, vêtements, meubles…
  • A leur arrivée, ils ont des soins médicaux, envoie leurs enfants à l’école et dans des centres de loisirs, ouvrent des comptes en banque…
  • Ils suivent des cours d’hébreu intensifs, enseignés par des professeurs qui parlent l’amharique.
  • Les enfants ont des programmes spécifiques qui leur permettent de rattraper leur retard et de prendre confiance en eux.
  • Célébration des fêtes juives, excursions, cours généraux et cours de judaïsme, séminaires, ateliers de recherche d’emploi, offre de formation…
  • Les enfants des familles de nouveaux immigrants d’Ethiopie sont particulièrement touchés par la délinquance, l’alcool et/ou la drogue.

Un don de 6 000 € permet d’assurer l’intégration d’un nouvel immigrant éthiopien dans un centre d’intégration, pendant un an

Faire un don

https://www.youtube.com/watch?v=T2aQugxAkUk