Devant l’intensification des attaques du Hamas, qui touchent aujourd’hui de très nombreuses villes et localités d’Israël (on ne les compte plus !), le Keren Hayessod, qui représente Israël dans le monde entier, lance un appel à la solidarité, pour aider les populations civiles bombardées.

14608616541_d57a9892f2_o

En Israël, le Keren Hayessod, Institution nationale de collecte du peuple juif, participe à une Commission d’Urgence Nationale, avec les représentants de Tsahal, de divers ministères et organismes. Chaque jour, les priorités pour l’aide aux populations civiles, y sont définies.

IMG-20140705-WA0017 migunit

Dans le monde entier, le Keren Hayessod se mobilise pour :

  • aider les enfants des localités d’Israël bombardées. Il permet à ces enfants qui vivent au rythme des alertes « tseva adom» de sortirdes abris. Il leur propose des journées d’activités de plein air, dans des zones plus calmes, où ils peuvent se divertir, et dialoguer avec des éducateurs ou des psychologues.
  • construire et mettre en place dans l’urgence de nouveaux abris mobiles.Les donateurs du Keren Hayessod à travers le monde ont aidé à réhabiliter des centaines d’abris dans le Sud. Devant l’intensification des tirs de roquettes et de missiles, les besoins d’abris se sont considérablement accrus.

Soyez au cœur de tout cela !
Aidez-nous dans nos actions.

Votre don permettra également à des milliers d’enfants, de jeunes et de personnes âgées dans les régions bombardées de continuer à mener « une vie normale », à travers nos programmes.

Au nom du peuple juif, dont l’unité est capitale dans les moments critiques que nous vivons, je vous remercie pour votre soutien actif.

Faire un don

Un commentaire, RSS

  • Nicolas Hastier Prof. Dr.

    dit sur:
    juillet 21, 2014 à 7:38

    Chers interlocuteurs!
    Dans sa dernière lettre publiée sur « Le Point », Bernard Henri LEVY pose de façon concrète, réaliste une série de questions et fait des suggestions aux dirigeants de ce monde concernant la résolution de la crise de Gaza.
    Français de naissance, juif non pratiquant,ancien professeur de Chirurgie Orthopédique, j’ai travaillé pendant 3 ans en Israël dans l’Hôpital « Beit Holim Meir » de Kvar Saba. Au cours des années je suis revenu régulièrement en Israel. Je connais bien la situation du Golan que, en 1967, j’ai monté comme médecin étranger volontaire.
    Une profonde solidarité me lie à Israël! Je suis indigné par l’indigne partialité des médias français lesquels parlent de « l’offensive israëlienne » taisent le fait que l’agression est partie du Hamas, de Gaza, que les tirs de roquettes produisent des dommages matériels importants en Israël auxquels s’ajoutent les traumatismes psychiques importants. Aucune image de ces destructions n’a été publiée! BHV écrit justement que la qualification du conflit est importante: Israël n’agresse pas les Palestiniens mais exerce une contre-offensive, indispensable pour mettre fin à l’agression qu’en réalité Israël a subie.
    Une dernière remarque: tandis qu’en Israël les gens sont assez cultivés pour comprendre les conseils de protection civile et militaire et ont à leur disposition des bâtisses plus stables et des « chambres de protection », les palestiniens n’écoutent pas les conseils de sécurité mais au contraire, à l’appel du Hamas se réunissent et s’entassent dans les zones à haute dangerosité. De plus, la structure socio-économique et le bas niveau culturel des palestiniens est inapte pour accepter et comprendre beaucoup de choses dont, réitère, les conseil de sécurisation!
    Ce qui se passe en France, la position peu professionnelle de la presse, l’action des hordes sauvages antisémites surtout à Paris, lieu de ma naissance, me font honte en tant que français mais surtout m’indigne profondément en tant qu’être humain.
    Je vous souhaite bonne réception, succès dans votre noble action à laquelle j’offre ma modeste contribution!
    Votre sincèrement dévoué,
    Prof. Dr. Nicolas HASTIER

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.