Edith et Jorge Singer, parents de deux fillettes, à Dimona, n’ont pas d’emploi depuis près de quatre mois. Idem pour Ilan Casa, père célibataire de cinq enfants de Migdal Haemek qui ne travaille plus depuis longtemps. Ils n’ont pas droit aux allocations chômage. Avant le Corana, ce n’était pas déjà pas simple…

Le mari de A.  lui,  avait un bon salaire mais soudain ils sont passés de deux salaires, à un demi-salaire uniquement…et les dettes se sont accumulées.

Derrière le Corona, la crise économique menace les familles les plus démunies d’Israël. Celles qui étaient déjà affaiblies, le sont encore plus aujourd’hui. De nouvelles familles entrent de plein fouet dans la précarité.  Le Keren Hayessod qui soutient le programme « Avenir des jeunes », destiné à des enfants défavorisés,  vient en aide à ces familles qui n’ont plus de quoi se nourrir et payer leurs factures. Ces familles, vivent souvent dans le Sud d’Israël. Elles connaissent ainsi une double peine, puisque le Corona n’a pas empêché les missiles de tomber.  Les besoins ne cessent d’augmenter et malheureusement Israël connait une seconde vague qui ne permet pas à son économie de redémarrer !

Nous ne pouvons pas laisser ces familles sombrer, et certainement pas les enfants qui en subissent les conséquences directes.  Le Keren Hayessod se mobilise aujourd’hui pour aider ces enfants. Un soutien psychologique et éducatif leur est apporté, soulageant les parents de tâches éducatives qu’ils ne sont plus à même d’assumer.

Aujourd’hui et maintenant,  nous nous devons d’aider ces milliers de familles qui sont au bord du gouffre. Nous comptons sur vous !!

Coût d’un enfant  pris en charge par « Avenir des jeunes » =  200 euros/mois

Je donne pour les familles touchées par la crise en Israël

  66% de votre don déductible de votre impôt sur le revenu. Cerfa en ligne immédiat.

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.