Jeudi 24 janvier, dans les salons de Vatel- International Business School, s’est tenue la grande soirée de gala du Keren Hayessod 2019, qui accueillait le brillant Colonel Yaari Yonathan, venu parler des nouveaux défis sécuritaires d’Israël. La soirée au profit desjeunes défavorisés d’Israëlet du programme éducatif Massa a été organisée de main de maître par Yaacov Moreno, Directeur du Keren Hayessod Sud.

De nombreuses personnalités françaises et israéliennes étaient présentes. Parmi elles, Samuel Grundwerg, le tout nouveau Président mondial du Keren Hayessod, le Dr. Richard Prasquier, Président du Keren Hayessod France, Alain Sebban, Vice-Président du Keren Hayessod France, Thierry Toubiana, Président du Keren Hayessod Rhône-Alpes, Amir Lapid Directeur Général du Keren Hayessod France, Henri Levy, Directeur du Keren Hayessod Europe ainsi que Marcel Dreyfuss, Président du Consistoire de Lyon.

Samuel Grundwerg a rappelé combien les liens que le Keren Hayessod maintient entre les Juifs de la diaspora et Israël sont importants pour tous et que le Keren Hayessod fête ses 100 ans l’année prochaine. « Lors de la création du Keren Hayessod, qui aurait pu penser que l’Etat d’Israël serait ce qu’il est aujourd’hui ? Nous devons continuer à œuvrer pour que dans 100 ans, Israël soit toujours là et continue à faire le lien avec les Juifs de la Diaspora.  Il faut toujours garder à l’esprit  cette phrase “Am eh’ad, lev eh’ad” “Un seul peuple, un seul cœur” ! a-t-il affirmé.

Thierry Toubiana, le président régional a replacé le Keren Hayessod dans son contexte local. « Bien qu’il ne fonctionne qu’avec une équipe bénévole, le Keren Hayessod est connu et reconnu dans la région et il reçoit de plus en plus de dons. Le Keren Hayessod est devenu acteur incontournable en ce qui concerne les liens tissés entre la communauté de France et Israël, et c’est particulièrement vrai à Lyon ! » La preuve : le KH régional s’est doté de nouveaux locaux au sein de la synagogue de Neve Shalom à Lyon (grande synagogue séfarade) qu’il va inaugurer prochainement.

Mr Alain Sebban, Vice-Président du KH France, a quant à lui accueilli Samuel Grundwerg et a chaudement félicité les étudiants de l’UEJF venus apporter leur soutien, et il a salué le Colonel Yaari, rappelant cette magnifique phrase du Président Reuven Rivlin : “Tant que les portes de Jérusalem seront ouvertes, les portes de la Shoah seront fermées”.

Le Dr. Richard Prasquier, président du KH France, a rappelé le devoir des Juifs d’apporter une pierre au renforcement d’Israël.

Puis le Colonel Yaari, chargé militaire près de l’Ambassade d’Israël à Paris et invité d’honneur a exposé les principaux défis sécuritaires d’Israël. Il a dédié son allocution à son grand-père, survivant de la Shoah, arrivé en Israël en 1948, et qui avant lui, a servi le pays dans l’armée de l’air.  Au cours de cette intervention passionnante, le Colonel Yaari a évoqué le rôle majeur de Tsahal dans la défense du pays, l’importance de la cybersécurité, et de la progression des productions militaires. Sans toutefois révéler de secrets militaires, il a donné quelques clés pour mieux comprendre le contexte sécuritaire.

Enfin, dans un tout autre registre, le Directeur Général du Keren Hayessod Amir Lapid a rappelé que la bien nommée « startup nation », voit disparaître les classes moyennes et augmenter la fracture sociale. Ce pays riche, est aussi dramatiquement pauvre et laisse de nombreux enfants et jeunes sur le bord du chemin. C’est une des missions du Keren Hayessod que de les soutenir, notamment à travers un de ses programmes phares : « Villages de jeunes ». Ce dernier permet à de nombreux jeunes de sortir de leur condition et de s’insérer pleinement dans la société israélienne.

Au menu également : dégustation de vins – grands crus israéliens – et succulent repas, un must pour la capitale de la gastronomie, sans oublier la touche finale qui a permis de finir la soirée en musique, sur la piste de danse, avec en tête, cette jolie phrase du Président Grundwerg : “Am eh’ad, lev eh’ad ! »

Line Tubiana