En tant que membres du Keren Hayessod, une organisation qui incarne tout particulièrement le lien entre les Juifs du monde entier et ceux d’Israël, et parce que nous dénonçons sans faiblesse la haine fanatique si souvent à l’œuvre contre les Juifs, nous dénonçons l’assassinat de Ali Dawabcheh un bébé palestinien de dix-huit mois, brûlé vif dans l’incendie criminel de la maison où il habitait, avec des membres de sa famille, lesquels luttent aujourd’hui contre la mort.

Tout indique malheureusement que ce crime a été perpétré par des Juifs. Nous disons, comme l’ont fait beaucoup de hauts responsables israéliens, qu’il s’agit d’assassins terroristes. La loi doit s’appliquer contre eux avec la plus extrême sévérité, aussi bien au niveau des auteurs qu’à celui de ceux qui les incitent par leurs paroles à la suppression de l’ « autre », que cet autre soit un palestinien comme Ali Dawabcheh, une Juive comme Shira Banki, 16 ans, assassinée au cours de la « gay pride » de Jérusalem, ou un Chrétien dont l’Eglise de la Multiplication a été récemment mise à feu.

Nous nous souvenons de tous ces enfants israéliens froidement assassinés parce qu’ils étaient Juifs. C’est en leur nom, parce que nous constatons qu’aucune religion n’est à l’abri du fanatisme, que nous rappelons avec gravité et angoisse les paroles de Hillel l’ancien: « Ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse, ne l’inflige pas à autrui. C’est là toute la Torah, le reste n’est que commentaire. Maintenant, va et étudie… ».

Richard Prasquier
Président du Keren Hayessod France

Un commentaire, RSS

  • Yves Benjamin Bertrand

    dit sur:
    septembre 18, 2015 à 1:27

    merci de ces prises de position publiques en espérant que nos Autorités aient les moyens de punir ceux qui font pleurer l’âme des Hébreux et le Peuple sur la Terre d’Israël et dans le monde.

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*