Lundi 11 juillet 2016, une centaine de femmes sont venues rencontrer Mme Aliza Bin-Noun, ambassadrice d’Israël en France. Un rendez-vous organisé par la division féminine du Keren Hayessod et sa présidente Rebecca Jacquin autour du thème Les enjeux et le rôle des femmes au sein de la société israélienne.

L’ambassadrice s’est dite très heureuse d’être présente à cette réunion, en tant qu’ambassadrice mais aussi en tant que femme. Elle a rappelé à juste titre que les femmes ont eu un impact décisif dans la création de l’Etat d’Israël. Elles se sont d’ailleurs imposées bien avant sa création lorsque de nombreuses jeunes femmes quittaient leur pays d’origine pour rejoindre les mouvements sionistes d’avant 1948. Elles ont participé à la création de l’Etat au même titre que les hommes : elles ont labouré les champs, bâti des maisons et ont tenu à prendre les armes pour défendre les leurs.

Aujourd’hui,  les femmes continuent de se battre contre les inégalités et de s’imposer au sein de la société. Elles occupent des postes à haute responsabilité tels que directrice de cabinet, juge à la Cour suprême ou encore pilote de chasse, des métiers longtemps attribués qu’aux hommes. Israël laisse la place aux femmes et leur permet de s’intégrer quelle que soit leur origine au sein de la société : 90% des postes de l’armée sont ouverts aux femmes, un symbole très fort quand on connait la place de l’armée au sein de la société israélienne ou encore il y a autant de billets de monnaie à l’effigie des femmes que de billets à l’effigie des hommes…

“Jusqu’à il y a quelques années, je pensais qu’il n’y avait pas de différences entre hommes et femmes mais au fur-et-à-mesure je me suis rendue compte de l’existence de ces inégalités. Les femmes doivent travailler plus dur pour être au même poste qu’un homme mais je voudrais dire que tout est possible. Il est possible de réussir, d’avancer et de réaliser ses rêves !” a-t-elle affirmé.

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*